• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La montre de mon grand-père

La montre de mon grand-père - Melvin Ruffin

J’ai reçu une montre précieuse de mon grand-père, il y a vingt ans. Le mécanisme est ancien, mais précis, et c’est une marque prestigieuse, je ne me suis jamais fait aucun souci quant à sa fiabilité. En voulant éviter des hommes qui effectuaient un déménagement piano, j’ai glissé sur un trottoir, et la vitre qui recouvre le cadran s’est brisé. Bien sûr, je suis allé dès le lendemain la faire réparer chez un bijoutier. Il avait beaucoup de travail et il me demanda de patienter pendant deux semaines avant que je puisse la remettre à mon poignet. J’étais un peu désespéré, car comme je l’ai expliqué à cet homme compréhensif, je devais aller au mariage de ma cousine, et je ne pouvais pas y aller sans ma montre. Elle m’avait demandé de faire un discours lors de cet événement, et je faisais allusion à la montre de notre grand-père dans mon texte.

Je devais récupérer ma nièce, Aurélie, à son cours de danse. Je reconnais que son maintien à changé, depuis qu’elle pratique ce sport. Elle s’est affinée et elle sort de l’adolescence bien plus jolie qu’avant. Je sais qu’elle a été complexée par son poids pendant longtemps, mais sa récente cure d’amaigrissement l’a fait maigrir progressivement, et elle n’a pas repris de poids. J’en suis vraiment content pour elle. Je lui avais promis que j’irais la chercher, puis que nous irions manger au restaurant. Pour finir, je l’emmenais au cinéma, et elle venait dormir chez moi. J’aime bien partager ces moments avec ma nièce, et elle les apprécie autant que moi.

L’horloger regarda plus attentivement dans son emploi du temps. Il appela, devant moi, un de ses clients pour lui demander si un décalage de quelques jours sur sa commande le dérangerait, ou non. Le gentil client n’était pas aussi pressé que moi, apparemment, et il accepta de venir chercher son coucou suisse trois jours plus tard que ce qui avait été prévu. J’étais ravi. J’en aurais presque embrassé sur les deux joues l’horloger si je ne m’étais pas retenu. J’ai pu arriver à temps et ma nièce n’a pas eu à m’attendre. J’ai passé une soirée formidable avec elle. Le lendemain matin, j’avais un message sur ma boîte électronique : le bijoutier m’informait que la réparation de ma montre était presque terminée et que je pouvais venir la chercher dans l’après-midi. Lorsque je suis arrivé dans sa boutique, je ne savais pas comment le remercier.

 

The author:

author